Gênes pour le piéton occasionnées par... (mise à jour 29 mars 2009)

Ce n'est pas parce qu'on est piéton qu'il faut laisser les autres piétiner nos droits.

...le stationnement sur les trottoirs

Photo en haut: oui, c'est un trottoir, mais il est totalement impraticable pour les piétons. Sans parler des PMR

Nombreux sont les Bucois qui nous contactent pour se plaindre des stationnements automobiles gênant les piétons, le long de la rue Louis Blériot notamment. On peut réagir de diverses façons :

1) apposer ce tract sur le pare-brise

 

Tract pas du tout agressif, à placer sous les essuie-glaces de la voiture en stationnement illicite (tract que vous pouvez également trouver sur le site http://membres.lycos.fr/adtcep/TTL.htm )

Ou une carte postale proposée par l'ARENE à la page http://www.areneidf.com/transport/ecomobilitescolaire-stationgenant.html

2) informer nos deux gardes-champêtres ou la police municipale de votre ville
En effet, la nouvelle législation concernant les compétences des gardes-champêtres en matière de code de la route par exemple, a pris de l’ampleur et ne se limite plus aux arrêtés municipaux. Concrètement, sur notre commune de Buc, les gardes-champêtres peuvent intervenir sur des infractions telles que :

• Stationnement gênant
Prévu par l’Article R417-10 - Contravention de la deuxième classe.
Amende d’un montant de 35 €.

Source: le site de la Mairie de Buc
http://www.mairie-buc.fr/vivre/securite/viv_secu.htm

Il en va aussi de notre sécurité, car un trottoir encombré nous oblige à passer sur la rue et contourner l'obstacle. Et les enfants dans ce cas ?

3) S'inspirer de ce que font d'autres villes....
Article du Journal Le Soir SERAING
Chasser les autos qui bouchent les trottoirs
vendredi 16 décembre 2005, 02:00
Les enfants sont impliqués dans une campagne de dissuasion pour libérer les trottoirs des véhicules mal stationnés.

Retrouver son pare-brise garni d'un P-V lorsqu'on a parqué son véhicule avec les deux ou quatre roues sur le trottoir, c'est assez habituel. Mais le voir orné d'un autocollant apposé par les enfants du quartier est une nouvelle originalité de Seraing et Neupré.



La zone de police couvrant les deux communes vient de faire imprimer 10.000 autocollants recto verso et commence à les distribuer à tous les écoliers de la région. La mission des enfants : « auto-coller » les véhicules en infraction avec une image choc d'accident dont un enfant est la victime. « Nous avons reçu des pétitions de riverains habitant dans des rues étroites qui se plaignaient de devoir emprunter la rue, leurs trottoirs étant occupés par des véhicules mal stationnés. Quand nous avons reçu les subsides du fonds de sécurité routière, on a pensé à ce système préventif assez sympathique. L'automobiliste une fois dans son véhicule remarque cet autocollant et est obligé de ressortir pour l'ôter du pare-brise », explique le commissaire Serge Counson. Le conducteur qui voulait gagner quelques minutes en perd tout autant pour décoller l'autocollant gênant...

En plus des autocollants distribués en cette fin d'année et à la rentrée, les policiers lancent une campagne d'affichage avec 10.000 affiches reprenant les mêmes image et slogan.

Le tout aura coûté une dizaine de milliers d'euros. La zone de police a d'ores et déjà commandé le matériel pour une deuxième campagne, centrée sur la drogue et l'alcool au volant.
Les subsides n'auront pas été utilisés qu'à la prévention : des radars viendront bientôt prêter main-forte à l'unique radar mobile que possède la zone actuellement. Le commissaire Roger Grisay, chef de zone, promet déjà des actions dissuasives pour réduire la vitesse le long de la route du Condroz, du bas d'Ougrée jusqu'à la limite avec la commune de Nandrin... ?

 

...le stationnement sur les passages piétons

.. c'est le coup du "juste 2 minutes"....

Comment réagir ? Sans s'énerver ? Voici quelques réparties possibles

 

 

...les crottes de chien

Etant donné que les propriétaires de chien sont eux-mêmes des piétons, on ne peut que s'étonner du peu de respect pour les autres.

ne sortent pas indémnes sur nos trottoirs. Est-ce que vous avez jamais vu des parents laisser les crottes ou couches de leurs enfants sur le trottoir? Merci de ramasser donc les déchets de "vos" bébés et amours de chien, pour que "nos" bébés et amours restent propres.


Merci de renouveler les appels au civisme par des articles dans le journal municipal
Un certain nombre de propriétaires ramassent les crottes de leur chien, et nous les remericons vivement.
En effet, ce geste semble naturel à des mères qui n’ont jamais fait autrement pour leurs enfants - serait-il imaginable de laisser trainer les couches de nos enfants sur les trottoirs ? Leur besoins au milieu des chemins ? Non, certainement pas.
En revanche, ce sont nos enfants qui se salissent le plus quand nous nous promenons, dans les pelouses et sur les trottoirs à Buc. Ce qu’on oublie de mentionner dans l’article est l’amende qui peut assortir le comportement des propriétaires de chien sans égard.

Comment font les autres villes ?
« Depuis 2004, la personne qui jette un chewing-gum, un mégot, une cannette, qui crache sur la voie publique à Paris est passible d’une amende de 183 €, tarif identique à l’amende pour une crotte de chien. Une brigade spéciale de la propreté sur la voie publique a été instituée et elle peut infliger jusqu’à 450 € d’amende aux personnes responsables de dépôts d’ordures et de déchets sur la voie publique. » Dans le rapport du CNT Une voirie pour tous, sous la direction d'Hubert Peigné, tome 2, page 126.

Voir également notre page Voirie pour tous, espace public pour tous.

Réflexion sur le stationnement automobile en général

Stationner est un besoin, tout comme circuler. Mais dans les villes où l'espace est contraint, il faut privilégier la circulation continue et confortable des piétons et des cyclistes; le stationnement automobile peut se gérer par petits paquets. Voir la page "stationnement voiture" consacrée à ces questions.

 

 

Retour à la page d'accueil

Toutes les pages (textes et images) de ce site sont protégées par copyright ©
Aucune reproduction n'est autorisée sans permission. Nous contacter

Ce site est le fruit d'un travail entièrement bénévole depuis 2004.
S
outenez-nous en faisant un don. Même modeste, il nous aidera à rester autonome. Merci !